• Langues,
  • Scolarité,
  • Témoignage,
  • Personnels,

Portrait | Anthony LARAVINE

Publié le 22 février 2022 Mis à jour le 3 mars 2022
Portrait Anthony LARAVINE
Portrait Anthony LARAVINE

Anthony LARAVINE a rejoint la Faculté des Langues fin 2021 au sein de la scolarité des Licences LEA. Il est l'interlocuteur principal des L2.

► Pouvez-vous nous expliquer votre parcours ?
Originaire de l’île de la Réunion, je suis venu vivre à Lyon pour poursuivre des études de philosophie à l’université Jean moulin Lyon 3, pendant lesquelles j’ai essentiellement travaillé dans la restauration rapide. Je me suis par la suite réorienté vers une formation de technicien du spectacle vivant, pour finalement travailler dans une société de prestation audiovisuelle en tant que technicien vidéo.

J’ai quitté l’entreprise dans laquelle je travaillais suite à l’impact néfaste qu’a eu la crise COVID sur les secteurs de l’événementiel et du spectacle vivant. J’occupe actuellement le poste de gestionnaire de scolarité des licences LEA (2ème année) à l’université Jean Moulin Lyon 3.
► En quoi consistent vos missions ?

Le poste de gestionnaire de scolarité s’articule autour de trois missions principales : la gestion des emplois du temps, la gestion de la scolarité et la gestion des examens.

Les publics concernés sont les étudiants et les enseignants. Selon la période de l’année et le public, chaque mission connaîtra une déclinaison différente. A titre d’exemple, en début de semestre, la gestion de scolarité concerne l’affectation des étudiants aux groupes de TD, le traitement des dispenses d’assiduité ou encore les changements d’UEO.

► Qu’appréciez-vous le plus dans votre poste ?

Le relationnel occupe une place particulièrement importante dans mes missions et c’est certainement cet aspect que j’apprécie le plus.

► Avez-vous une passion à partager avec nous ?

Tout ce qui tourne autour de l’audiovisuel au sens large, et le cinéma en particulier. C’est un domaine au carrefour de plusieurs champs artistiques et techniques, ce que je trouve très passionnant.

Un film comme West Side Story (de Spielberg, sorti en décembre 2021) par exemple, va mobiliser (entre autres) des chorégraphes, scénaristes, acteurs et actrices mais aussi des techniciens lumière, des coloristes et des monteurs pour la post-production etc. C’est voir tous ces aspects réunis pour former un langage artistique inédit qui me passionne.

► Un message à transmettre aux étudiants ?

Je souhaite féliciter les étudiants pour leur courage durant cette période de crise sanitaire, qui a aggravé pour beaucoup d’entre eux une situation déjà très précaire.