1111114 - Anglais littérature ancienne

Crédits ECTS 5
Volume horaire total 18
Volume horaire CM 18

Responsables

Contenu

Master 1 - LCE - Etudes anglophones - Semestre 8 Enseignant : Lawrence GASQUET Langue d'enseignement : anglais Thème du cours :

Lewis CARROLL, Alice's Adventures in Wonderland, & Through The Looking-Glass, in The Annotated Alice, edited by Martin Gardner (Harmondsworth : Penguin, 2001).

 

Attention : Acheter impérativement cette édition Penguin car elle contient des annotations indispensables, ainsi que les illustrations originales de John Tenniel, qui font partie intégrante de l'oeuvre. Nous utiliserons exclusivement The Annotated Alice en cours.

 

 

                Les deux Alice représentent par excellence ce genre typiquement anglais que l'on a nommé Nonsense, et que l'on pourrait définir comme un genre où l'esprit le plus fin gouverne un univers paradoxalement débridé et fantastique. Le Nonsense nous fait oublier les frontières classiques, mais c'est paradoxalement pour mieux nous les rappeler. C'est ainsi que le texte nonsensique a pour objet l'exploration des frontières de la langue ; les joutes verbales entre les créatures qui peuplent le Pays des Merveilles, qui se disputent pour de menus objets mais surtout pour des mots. Sous des apparences fantaisistes, voire délirantes, Lewis Carroll nous livre une réflexion aussi complète que sérieuse sur le fonctionnement du langage, et il nous présente un univers qui n'a de désordonné que l'apparence, chaque personnage et élément y occupant une place bien précise, comme le révèle une étude détaillée. Lewis Carroll entend critiquer les illogismes, les imprécisions, les points d'achoppement du fonctionnement de la langue; il soulève de fascinantes questions avec un génie inégalé.

 

                Lewis Carroll est connu pour la pertinence de ses intuitions sur le fonctionnement du langage ; ses œuvres littéraires les plus célèbres, comme les Alice ou La chasse au Snark, se doublent d'un questionnement métalinguistique aussi subtil que profond. Cependant, il convient de remarquer que ces ouvrages réservent la part belle à l'image : Carroll entend en effet que ses écrits soient illustrés avec une extrême précision. Devant le degré de perfection exigé par l'auteur quant à l'illustration, on peut s'interroger sur l'interaction des différents systèmes sémiotiques observés ; l'étude des rapports entre le texte et l'image montrera que ces derniers participent de la stratégie de surstructuration opérée par le Nonsense. La plastique nonsensique questionne naturellement le statut et le fonctionnement du signe, et conduit à une exploration des liens qui existent entre le visuel et le linguistique. L'œuvre photographique de Carroll suscite une réflexion sur l'entreprise de construction méticuleuse et d'abstraction du réel qu'elle suppose, et dévoile les motifs de l'imaginaire carrollien. Il apparaît ainsi que la dimension visuelle privilégiée par Charles Lutwidge Dodgson s'inscrit dans une démarche constante de problématisation du réel. Instrument de jouissance des sens, miroir ludique permettant de jouer avec les reflets du réel, l'image se révèle à la fois outil intellectuel et catalyseur de plaisir.          

Bibliographie

  • Cohen, Morton N., Lewis Carroll, Interviews and Recollections, (Londres: Macmillan, 1989).
  • Deleuze, Gilles, Logique du Sens (Paris: Minuit, 1969)
  • Gardner, Martin, The Annotated Snark (Londres: Penguin, 1974.)
  • Gasquet, Lawrence, Lewis Carroll et la persistance de l'image (Bordeaux: Presses Universitaires de Bordeaux, 2009).
  • Gasquet, Lawrence, Marret, Sophie, Renaud-Grosbras, Pascale (sous la dir. de), Lewis Carroll et les mythologies de l'enfance (Rennes: Presses Universitaires de Rennes, 2005).
  • Gattegno, Jean, L'Univers de Lewis Carroll (Paris: José Corti, 1990).
  • Lecercle, Jean-Jacques, Philosophy of Nonsense (Londres: Routledge, 1994).
  • Lecercle, Jean-Jacques, The Violence of Language (Londres: Routledge, 1990).
  • Marret, Sophie, Lewis Carroll, de l'autre côté de la logique (Rennes: Presses Universitaires de Rennes, 1995).
  • Sewell, Elizabeth, The Field of Nonsense (Londres: Chatto & Windus, 1952).

 

 

 

 

 

 

 

 

Contrôles des connaissances

Examen écrit