• Recherche,
  • Manifestations scientifiques,

Séminaire de recherche en linguistique | Les études linguistiques sur le nord-occitan : bilan et analyse de nouvelles données dialectologiques, Vincent Surrel

Publié le 13 mars 2017 Mis à jour le 30 octobre 2017
Table ronde illustration
Table ronde illustration

Le département de linguistique de l’Université Jean Moulin Lyon 3 a le plaisir de vous inviter dans le cadre de son séminaire de recherche à l’exposé de, Vincent Surrel, Doctorant Paris 8 ED 224 Cognition, langage, interaction/École Nationale des Chartes (ENC), Paris (dir. Michela Russo & Frédéric Duval), mercredi 29 mars 2017 à 14h00.

Les études linguistiques sur le nord-occitan :
bilan et analyse de nouvelles données dialectologiques

Les études linguistiques portant sur le domaine nord-occitan auvergnat recèlent au moins deux paradoxes. 1° D’un point de vue institutionnel, la situation périphérique n’a pas favorisé le développement des études nord-occitanes, en dépit de mises à jour méthodologiques vigoureuses (voir la synthèse de Chambon/Olivier 2000). 2° Si certains dialectes modernes font partie des mieux décrits de la Romania (p.ex. les contributions d’Albert Dauzat sur la Basse-Auvergne ou, plus récemment, celles de Théodore de Félice sur les parlers protestants du nord-est de la Haute-Loire), les dialectes anciens sont souvent restés sous-exploités, comme on peut s’en rendre compte à la lecture de la synthèse d’Anthony Lodge (1995).
Notre exposé consistera principalement à décrire les caractéristiques dialectologiques d’une zone linguistique particulièrement mal connue, l’ancien Velay, à partir des documents médiévaux inédits inventoriés par Pierre Nauton (1974). Après une brève présentation du domaine et une revue critique des travaux existants, nous mettrons en évidence les éléments grapho-phonologiques et morphologiques constitutifs des scriptae locales. Si « au 12e siècle, aucune limite linguistique importante ne séparait [...] Clermont du Puy » (Chambon/Olivier 2000, 90), il nous faudra examiner, dans une optique contrastive, dans quelle mesure on peut parler de différenciation dans les derniers siècles du Moyen Âge.
Le traitement philologique du corpus en cours de réalisation, par ses dimensions à la fois éditoriales et herméneutiques, nous amènera à explorer différents aspects de l’interface entre linguistique historique, dialectologie et traditions discursives. Dans cette optique, issue des travaux de linguistique textuelle et de linguistique variationnelle, on s’attachera à décrire les documents linguistiques de l’ancien Velay comme des manifestations sémiotiques de type socio-discursif, dans lesquelles les données dialectologiques prennent sens.


Bibliographie

  • Chambon, Jean-Pierre/Olivier, Philippe, 2000. « L’histoire linguistique de l’Auvergne et du Velay : notes pour une synthèse provisoire », Travaux de linguistique et de philologie 38, 83-153.
  • Lodge, Robert Anthony, 1995. « Okzitanische Skriptaformen II. Auvergne », in : Holtus, Günter/Metzeltin, Michael/Schmitt, Christian (éd.), Lexikon der Romanistischen Linguistik, t. II/2, Die einzelnen romanischen Sprachen und Sprachgebiete vom Mittelalter zur Renaissance, Tübingen, Max Niemeyer Verlag, 420-424.
  • Nauton, Pierre, 1974. Géographie phonétique de la Haute-Loire, Paris, Les Belles Lettres.
Contact :
Michela Russo : michela.russo@univ-lyon3.fr :
Thématiques :
Recherche; Manifestations scientifiques

Mise à jour : 30 octobre 2017