• Recherche,
  • Manifestations scientifiques,

Séminaire de recherche en linguistique | Complexité linguistique et organisation paradigmatique, Pierluigi Basso [Reporté à une date ultérieure]

Publié le 24 avril 2018 Mis à jour le 7 mai 2018

Le département de linguistique de l’Université Jean Moulin Lyon 3 a le plaisir de vous inviter dans le cadre de son séminaire de recherche à l’exposé de Pierluigi Basso, Professeur des universités à l'Université Lumière Lyon 2 (UMR 5191 ICAR) : « Complexité linguistique et organisation paradigmatique ».

Complexité linguistique et organisation paradigmatique

Travailler sur le principe paradigmatique de la complexité veut dire investiguer la gestion simultanée de plusieurs formes d’organisation généalogiques et méréologiques, quelques-unes de nature matricielle (flexionnelles), d’autres en tant que classes ouvertes (désignationnelles). Elles réclament la résolution de leurs tensions antinomiques dans la mise en jeu d’une instance tierce : l’énonciation. Cette dernière doit accomplir la langue à chaque fois dans un jeu d’appropriations. Ainsi, la pluralité des concepts de paradigme peut être moins un accident de l’histoire de la linguistique qu’une exigence fonctionnelle réelle.
Les paliers diversifiés de la paradigmatisation montreraient que l’organisation des classes ne peut plus relever seulement de l’économie formelle ou de la cohérence du système, mais aussi de la suture entre langue et parole, à savoir de la sélection locale du cadre paradigmatique le plus favorable afin de décomplexifier les choix énonciatifs suivants. Le principe de la résolution paradigmatique de la complexité linguistique ne peut qu’être observé dans les sémioses (“en acte” par définition), ce qui montre la nécessité de soustraire le paradigmatique à l’observation intemporelle des états de langue.
L’idée générale est la suivante : à côté des paradigmes flexionnels, dérivationnels et domaniaux, il y aurait des paradigmes discursifs entrelacés dans un tissage textuel qui révèlerait la prestation sémantique de cette forme d’organisation linguistique “verticale” par rapport à l’horizon syntaxique.


Contact :
Michela Russo : michela.russo@univ-lyon3.fr :
Thématiques :
Recherche; Manifestations scientifiques

Mise à jour : 7 mai 2018