Aller au menu | Aller au contenu | Aller à la recherche

[ Université Jean Moulin Lyon 3
Recherche avancée

Faculté des Langues - Université Jean Moulin Lyon 3

Université de Lyon

Accueil : Faculté des Langues / Faculté / Départements / Etudes chinoises

La recherche et l'Institut des Etudes Transtextuelles et Transculturelles

  • Version PDF

Mise à jour : 17 avril 2015

La formation proposée dans la filière LLCE se trouve directement tournée vers la recherche scientifique dans le domaine des Études Chinoises, le premier objectif du département étant d'être une filière d'excellence pour la formation des jeunes chercheurs.
Le département est rattaché à l'Institut des Études Transtextuelles et Transculturelles, dont les principaux axes de recherche sont les suivants : Mondialisation et métissage, Conflits et frontières, Diasporas, Le Genre, Citoyenneté et Identité culturelle. Dès le master LCE, les enseignements dispensés s'imbriquent avec les thématiques de recherche de l'IETT.

Pionnier dans le domaine des études transculturelles, l'IETT propose une approche thématique globale des études culturelles. A partir d'une perspective transculturelle et historicisée de la modernité et de ses repréentations, cet Institut relève le défi de réunir, dans un même espace institutionnel, des chercheurs spécialisés dans des "civilisations" et des langues très diverses : anglais, cinois, japonais, coréen, allemand, grec, etc. L'ouverture prochaine de la Maison Internationale des Langues et des Cultures (MILC) vise à renforcer cette approche en créant un espace transdisciplinaire unique susceptible d'accueillir des chercheurs issus de traditions culturelles et intellectuelles multiples. Il s'agit d'actualiser, dans le champ scientifique, les conséquences culturelles d'un phénomène historique devenu évident que nous nommons la "globalisation".

L'IETT est membre fondateur, représenté au comité exécutif, du Réseau Européen EastAsiaNet créé en 2006 à barcelone. Ce réseau regroupe quelques-uns des grands centres de recherches (Duisburg, Lund, Barcelone, Leeds, etc.) européens travaillant sur l'Asie. EastAsiaNet a vocation à devenir un "think tank" européen proposant pistes de réflexions et idées sur les sociétés asiatiques contemporaines. 

Les archives de l'institut franco-chinois de Lyon (1921-1946)
Les Études chinoises à Lyon s'inscrivent dans l'histoire très riche des échanges universitaires entre Lyon et la Chine au cours du vingtième siècle. C'est avec l'Université de Lyon que fut établie, en 1921, une école normale exclusivement réservée aux étudiants de nationalité chinoise. L'Institut franco-chinois de Lyon (里昂中法大学) va assurée pendant plus de vingt ans un rôle unique dans la formation intellectuelle et scientifique des élites de la Chine Moderne.
Déposé à la Bibliothèque municipale de Lyon, le fonds d'archives de cette prestigieuse école appartient à l'Université Jean Moulin. Il est sous la responsabilité scientifique du département d'Études chinoises de Lyon-3. Il se compose des archives administratives de l'Institut franco-chinois - témoignage de la vie sociale, culturelle et universitaire de ses 473 étudiants - et des 25 000 ouvrages et près de 500 périodiques de sa bibliothèque.
Cette dernière, constituée par et pour des étudiants chinois entre 1921 et 1946, représente une ressource documentaire unique pour les spécialistes de l'histoire culturelle de la Chine moderne. Elle comporte aussi les 126 thèses soutenues par les étudiants de l'Institut dans des disciplines aussi diverses que les mathématiques, l'astronomie, les lettres ou la géographie. En partenariat avec des universitaires chinois, l'IETT conduit actuellement des recherches à partir de ces archives. L'histoire culturelle et sociale de l'Institut ainsi que la géopolitique des savoirs dans le contexte de la modernité constituent les grandes thématiques privilégiées dans l'étude de ces documents.


Thématique(s)
Formation

Rechercher un article

Recherche un article

Mise à jour : 17 avril 2015