• Recherche,

Conférence | "Trans*: Bodies, Gender Variance and Power"

Publié le 14 novembre 2016 Mis à jour le 27 mars 2018

Dans le cadre des ateliers "Genre, sexualités, décolonialité", l'Institut d'Etudes Transtextuelles et Transculturelles (IETT, Lyon 3) a le plaisir de vous inviter à la conférence de Jack Halberstam "Trans*: Bodies, Gender Variance and Power", le jeudi 24 novembre 2016 à 17h00.

Depuis quelques mois aux Etats-Unis, pas un jour ne passe sans qu’il soit fait état dans les médias d’une information en lien avec les personnes transgenres, qu’il s’agisse de l’accès aux toilettes, de l’intégration dans l’armée, de leur définition juridique, de leur place dans le sport ou à l’école, de leur situation réelle ou de leur représentation fictionnelle, sans que qu’il soit toujours possible de distinguer entre mythes et réalité. L’identité trans* est le dernier genre en date à passer progressivement du statut marginal et pathologique dans lequel il était cantonné à celui d’idéal d’acceptation et de tolérance. Si l’on ne peut que se réjouir de l’attention récente qu’a suscité la question des droits, de la visibilité et de la reconnaissance des personnes transgenres, ainsi que de leur accès à certains lieux publics, il nous faut également ne pas céder à certains des effets normalisateurs de cette reconnaissance, nous interroger sur le prix de cette visibilité nouvelle et se demander qui en fera les frais.


Cette conférence se propose d’interroger cet intérêt récent pour l’identité transgenre et appelle de ses vœux des rapports plus équivoques à l’appellation et à la reconnaissance. Elle sera conclue par une analyse de la place du toucher et du sens tactile dans l’art trans*.

Contact :
Pierre-Antoine Pellerin :
Partenaires :
Thématiques :
Recherche

Mise à jour : 27 mars 2018